Chaîne des rôtisseurs

FR  DE  IT EN
flg_ag flg_bl flg_bs flg_be 1 flg_be 1 flg_fr flg_ge flg_gr flg_lu flg_ne flg ju flg_zh 1 flg_sg flg_so flg_sz flg_ur flg_zg flg_ti 1 flg_ti 1 flg_tg flg_vd flg_vs flg_zh 1 flg_zh 1 swiss    
AG BL BS BE-M BE-O FR GE GR LU NE-JU NE-JU OZ SG SO CH-IN  CH-IN  CH-IN TI-SP TI-ST TG VD VS ZH-L ZH OMGD  GC    
A+ R A-
Rate this item
(0 Stimmen)

Déjeuner amical - Mt-Cervin Palace Zermatt - 25 juillet 2015

Déjeuner Amical- Mont-Cervin Palace à Zermatt - 25 juillet 2015

Pas moins de 25 convives se sont retrouvés au Mont Cervin Palace pour partager un grand moment de convivialité et d’amitié.

Reçu par le directeur, Monsieur Kevin Kunz, accompagné de son chef de cuisine, Harry Switalla, et le maître d’hôtel Francesco. Parmi les membres présents, le chef Rôtisseur du Palace Livio Weissen qui participe comme membre de la chaîne, le bailli honoraire de Genève, Madame Yamilé Friaut et son époux Yves, la Vice-Chargée de Mission du Baillage de Genève, Madame Gabrielle Malligand et son époux Jean-Pierre, ainsi que le bailli honoraire du Bailliage de Vaud, Monsieur Pierre Williner et son épouse.

Le bailli profite de l’occasion pour remercier  toute l’équipe de l’hôtel, les convives présents en leur faisant remarquer que leur présence est le salaire du comité et pour remettre l’insigne de Commandeur à Bernard Perren, Chef Rôtisseur du restaurant Spycher. Il faut relever la présence du Maître Rôtisseur Reinmar Eggel du restaurant Staldbach.

Un fantastique apéro fut partagé sur la terrasse sous un soleil radieux au pied du Cervin.

De magnifiques tables ont été dressées au salon de l’hôtel. La répartition des convives s’est rapidement faite selon les affinités de chacun. La carte du menu met l’eau à la bouche de tout le monde. Le repas débute avec une entrée terrine de foie gras de canard abricots avec fèves tonka et une brioche de farine de seigle. Pour rehausser les saveurs, un Johannisberg de Chamoson « La Tornale » de Jean-Daniel Favre est servi. Ce vin accompagnera les deux plats suivants. Le potage queue de bœuf d’Hérens, ravioli queue de bœuf, moelle de bœuf et le marc de Dôle n’a laissé personne indifférent. Le troisième plat, un suprême de sandre, infusion de truffe, sac au céleri et mousse de céleri a surpris chacun par la cuisson juste parfaite du poisson. C’est une crépinette d’agneau Valaisan au thym sauvage, huile de tomate, jeunes épinards et jus au Cornalin qui fut servi en plat principal. La viande marinée pendant 72 heures et une cuisson au top ont enchanté toutes les papilles des fins gourmets. Et pour couronner toute la finesse du plat, un vin rouge de la cave Charles Bonvin à Sion, « Cuvée 1858 », fut servi. Pour terminer sur une note de douceur, les convives ont découvert des crêpes brisées aux baies marinées, un sorbet de baies et un yuzu.

C’est à notre Vice-Conseiller Gastronomique, Charles-André Jordan, que revient la tâche de féliciter les brigades de cuisine et de service et d’apporter son appréciation  sur le repas. Nul n’est besoin de critique finalement, le tout fut enchanteur !